Sion – ville verte, ou ville minérale ?

Le réaménagement de l’avenue du Ritz est terminé. C’est un plus pour la circulation, mais les zones piétonnes sont désolantes. Disparus l’allée d’arbres qui bordait la rue jusqu’à la Poste du Nord, et la fontaine au sommet de la rue de Savièse, ombragée par son couvert en bois.

Aujourd’hui, il on n’y trouve pas un brin d’ombre l’après-midi – l’unique arbre est planté à l’est de la fontaine! Bancs béton et alu, pavés gris, et asphalte noir transforment cette place en îlot de chaleur.

En face, la belle statue du Mulet règne sur son nouveau rond-point. Autrefois ornée d’arbres qui l’ombrageaient et d’un bassin fleuri, elle n’arbore aujourd’hui que deux cyprès gris. Bancs en béton et alu sont en plein soleil. Plus de bassin, plus de verdure – que de l’asphalte à ses pieds.

Les platanes de la rue de Loèche – Source: Patrimoine en péril

Au rond point du Ritz, on a scié les 9 grands vieux platanes. Ils étaient vermoulus, mais qu’est-ce qui les remplacera – un seul arbre et quelques arbustes ?

 

Y a-t- il une volonté de maintenir les espaces verts à Sion? Ce n’est pas qu’une question d’esthétique – ça devient une question de santé publique. L’étude « AcclimataSion » démontre clairement les enjeux de l’urbanisme dans un contexte de réchauffement climatique et de densification urbaine.

Arbres, végétation et plans d’eau sont essentiels pour maintenir notre qualité de vie face à densification, pollution et réchauffement. Remplaçons nos arbres par des arbres, et préservons nos espaces verts. Invitons notre municipalité à réagir à temps.

Denyse Betchov
Alliance de Gauche, Sion